Diarata N'Diaye, en lutte contre les violences

Depuis 2010, le quotidien Presse-Océan demande à ses lectrices et ses lecteurs  et aux internautes de choisir leur personnalité préférée parmi des présélectionné.es s'étant illustré.es par leurs actions. En 2016, Diarata N'Diaye a remporté la troisième place. Active dans la lutte contre les violences faites aux femmes elle a fondé  l'association Résonantes, qui a créé et lancé l'application App-Elles, un point d'informations et de d'aide en direct.  Slameuse, artiste engagée, Diarata N'Diaye s'adresse particulièrement aux jeunes filles et jeunes femmes qui n'ont pas les mots pour exprimer ce qu'elles vivent et ressentent.

Julie Dachez a remporté la première place pour sa BD La différence invisible, qui raconte l'autisme Asperger dont elle a elle-même souffert avant de s'accepter telle qu'elle était et militer pour que la société s'adapte aux autistes et leur ouvre sa porte.