Adieu, barre du Doubs

De la  jadis animée place des Lauriers à Bellevue, ne subsistait que la barre du Doubs, ses appartements vétustes, sa galerie désertée, ses boutiques devant chercher asile ailleurs. De gré ou de force, ses habitant·es l'ont quittée. Sa démolition a commencé ce lundi 13 janvier 2020.

Des résident·es et des ami·es du quartier en nombre sont venu·es saluer l'événement., marqué aussi par des élu·es accompagnant la maire Johanna Rolland. Certes, la barre du Doubs était plutôt disgracieuse, usée, grise. Mais la voir rappelait une foule de souvenirs, les joyeux et les autres. En tombant, elle change fondamentalement l'environnement. Sa disparition annonce l'avenir, qu'on espère plus rieur.

Pour les personnes vivant dans l'environnement proche, l'avenir commencera par une sombre période : celle du concassage des décombres, qui va générer une puissante nuisance sonore durant un temps dont la durée reste floue. Puisque rien n'a été précisément prévu pour procurer du répit aux victimes, les associations s'organisent pour mettre en place une solidarité indispensable.