STOP aux violences faites aux femmes !

La marche féministe marquant la Journée internationale contre les violences faites aux femmes (25 novembre) fut à Nantes une marche nocturne. Un symbole rappelant que la nuit reste un danger pour les femmes. Chez elles, où la vie conjugale reprend son cours pas toujours tranquille derrière les portes closes. Dans la rue, où les prédateurs guettent. les pouvoirs publics doivent aider les femmes à reprendre la maîtrise de la nuit, un temps qui appartient à chacune comme à chacun et que personne ne peut s'approprier au détriment d'autrui.

Il y avait ce soir-là des milliers d'individues, et d'individus, à parcourir les rues de Nantes, de la rue du Calvaire à la gare SNCF. Une foule compacte et animée qu'on n'avait jamais vue à Nantes pour marquer ce jour-là. Unifiée contre les violences malgré de fortes dissensions sur la question de la prostitution qui, pour Emulsion comme pour toutes les associations membres du Collectif abolitionniste nantais, est une violence grave. Beaucoup de jeunes défilaient. Cela laisse un espoir : la vague médiatique qui s'élève contre les violences sexistes de toutes sortes ne restera pas qu'un phénomène de mode.